Landing page B2B : comment ne pas passer à la trappe ?

Réussir sa landing page

Réussir sa landing page

6 conseils pratiques pour réussir sa landing page en B2B et augmenter son taux de conversion.

La landing page ou page de destination est composée de différents groupes bien distincts. Les blocs présentés ci-dessous peuvent être utilisés comme guide  pour définir et créer une parfaite landing page.

Landing page

Landing page

1°) Le titre de la landing page

Le but de votre titre principal est de susciter suffisamment d’intérêt pour que la personne lise le reste du message figurant sur votre landing page. Pour cela :

  • Trouvez un titre accrocheur
  • Aérez le titre en mettant suffisamment d’espace autour du texte
  • Utilisez des polices de caractères spécifiques aux titres pour lui donner plus de lisibilité
  • Gardez à l’esprit le SEO et les mots clés ; les visiteurs qui ont utilisé les mots clés dans le moteur de recherche et qui sont arrivés sur votre page d’atterrissage doivent également trouver ces même mots tout au long de la page, y compris dans le titre

2°) La photo de la landing page

La photo principale peut être celle de votre produit ou de votre service que vous souhaitez vendre. Plusieurs conseils :

  • De nombreuses études ont prouvé que les photos contenant des êtres humains convertissent mieux que celles qui n’en ont pas
  • Plusieurs études ont montré que faire pivoter les images de produits à 360 degrés peut augmenter de manière significative le taux de conversion.
  • Utilisez une photo qui va évoquer des émotions positives dans l’esprit de votre lecteur. Cela aide à établir la confiance
  • L’image que vous utilisez dans votre landing page doit être clairement liée à votre thème central

3°) La collecte de données

Inscriptions par mail, formulaires de contacts et enquêtes sont des exemples de collectes de données

  • Assurez-vous que les champs à compléter sont clairs, faciles à comprendre et rapides à compléter
  • En général, moins il y a de champs à compléter, plus le taux de conversion est élevé. Faites le bon dosage en faisant des tests.
  • Informez par un signal lorsqu’un champ a été mal complété
  • Etablir la confiance en informant que les données sont en sécurité

4°)  Le call to action de la landing page

Le call to action (CTA) ou appel à l’action est un élément de la page web qui sollicite une action de la part du visiteur

  • Travaillez votre CTA,  comme la couleur, la taille, l’emplacement qui peuvent avoir un impact significatif dans le taux de conversions. Faites des essais pour voir ce qui fonctionne le mieux
  • Le libellé joue un rôle énorme sur la conversion. Efforcez-vous que les mots utilisés soient simples, clairs, convaincants et qu’ils incitent le lecteur à agir. Par ailleurs, le bouton CTA doit se démarquer pour avoir plus de visibilité.
  • Insérez les éléments les plus importants y compris le CTA au dessus de la ligne de flottaison ; les lecteurs ne passent que 80% de leur temps au-dessus de cette ligne et scrollent que très rarement

5°) Les bénéfices

Quels bénéfices apportent le produit ou le service que vous présentez ?

  • Les visiteurs passent très peu de temps à lire. Evitez les grands paragraphes au profit des « bullets point » plus claires et plus rapides à lire
  • Comprenez votre public cible et communiquez avec lui sur le plan émotionnel. Si vous écrivez pour tout le monde, vous finirez par ne parler à personne en particulier
  • Mettez en avant les avantages et non pas les fonctionnalités de votre produit ou service. Pour cela concentrez-vous sur ce qu’il va apporter à votre client potentiel

6°) Les gages de sécurité

Sécurisez les CTA peuvent aider les clients potentiels encore septiques à passer à l’acte.

  • Utilisez les boutons de partage social : Par exemple, indiquez le nombre de Followers sur Twitter et le nombre de « Jaime » sur Facebook. Grâce à cela vous pourrez garder dans votre sphère d’influence des clients potentiels qui ne sont pas encore prêts à se convertir.
  • Rajouter un CTA de confirmation de commande et de remerciements gages de sérieux

 

Pour lire l’article dans sa version d’origine : Kissmetrics

Crédit photo : Veer