E-commerce B2B : où en sommes nous?

E_commerce

Les entreprises B2B utilisent de plus en plus le E-commerce pour vendre et se trouvent confrontées aux même défis que leurs homologues B2C.

Si le E-commerce a été longtemps négligé par les entreprises B2B, préférant utiliser le téléphone, leurs systèmes ERP, leurs catalogues et leurs commerciaux  pour développer leur business, il semble qu’un nombre croissant d’organisation commencent à considérer le potentiel des ventes en ligne et du mobile et se trouvent désormais confrontées aux même défis que leurs homologues B2C.
C’est ce qu’indique une étude réalisée par Vanson Bourne pour Intershop auprès de 400 entreprises B2B américaines et européennes.

1°) Le boom du E-commerce

Environ 92 % des 400 entreprises B2B interrogées ont déjà commercialisé leurs produits en ligne et les 8 %  restantes comptent bien emboiter le pas. En moyenne, le E-commerce dans le secteur B2B représente 35 % du revenu global, ce qui indique clairement l’importance que représente ce canal de vente. Parmi les entreprises B2B qui vendent déjà en ligne, 95 % ont déclaré vouloir augmenter les ventes en ligne en moyenne de 27 % et 23 % prévoient  de les augmenter à hauteur de 40 % ou plus.
Le secteur qui récolte le plus de revenu est l’industrie pharmaceutique (40 % du revenu global), suivi par les Télécoms (38 %), la distribution (37 %), l’high tech (35 %) et l’automobile (33 %).

2°) Le B2B devient mobile

Un peu plus de la moitié des entreprises B2B interrogées utilisent actuellement le mobile comme point de contact et près de la moitié des entreprises restantes envisagent une présence sur le mobile. On peut donc s’attendre à voir environ 75% des entreprises interrogées utiliser le mobile, avant les catalogues (48%) et le télémarketing (45%).

3°) Les points de contacts des 12 prochains mois

Dans les 12 prochains mois, les 3 points de contacts qui vont être développés en B2B sont les suivants :

  • Market place 25 %
  • Mobile (24 %), y compris boutique en ligne et application
  • Site pour commander en direct via son ordinateur (19 %)

 

 

Intershop

D’après l’étude de Intershop 
Crédit photo Veer